webleads-tracker

4 conseils sur la création et la curation de contenu pour les créateurs de formations en ligne

4 conseils sur la création et la curation de contenu pour les créateurs de formations en ligne

Avec la croissance du secteur de la formation en ligne, les apprenants deviennent plus exigeants, et leurs attentes sont plus élevées que jamais. Cela a eu pour effet de créer une demande de contenu de meilleure qualité pour atteindre, intéresser et instruire les apprenants efficacement, forçant ainsi les créateurs de contenu à redoubler leurs efforts.

La croissance du marché de la formation en ligne

L’apprentissage en ligne, également connu sous le terme d’e-learning, est en forte croissance depuis plusieurs années. La pandémie de COVID-19 a donné un énorme coup d’accélérateur à ce marché.

Depuis le début de l’épidémie de COVID-19, la formation en ligne qui était jusqu’ici une option parmi d’autres, occupe désormais une place centrale dans la vie de nombreuses personnes. Les écoles et les universités ont fermé dans de nombreux pays, et c’est également le cas pour des entreprises et autres organisations. Qu’il s’agisse de l’enseignement formel, de la formation continue, de cours optionnels… tous ont aujourd’hui lieu à distance. Et l’on peut se demander quelle est la part du secteur qui continuera sur cette voie même une fois le virus maîtrisé.

Des recherches et analyses dans le secteur indiquent que le marché de la formation en ligne atteindra 350 milliards de dollars dès 2025, un chiffre impressionnant qui est le reflet de l’évolution des mentalités sur la signification de l’apprentissage, sur la manière dont le contenu est dispensé et sur le processus éducatif (tant formel que informel).

Le marché de la formation en ligne est devenu un secteur très compétitif et créatif ces dernières années. Des plateformes telles que Lynda, Udemy, Coursera, Udacity et Skillshare sont apparues pour former des millions de personnes.

« Des universités de premier plan démocratisent également l’éducation en rendant leurs cours accessibles en ligne, » écrit l’entrepreneur Ilker Koksal. « Les universités de Stanford et de Harvard permettent d’accéder à leurs cours d’informatique, d’ingénierie, de mathématiques, d’économie, d’art, et de développement personnel. »

Ces tendances étaient déjà présentes avant les fermetures obligatoires et la nécessité de distanciation sociale. Et avec la situation actuelle, il est certain que l’offre (les créateurs de cours) comme la demande (les apprenants) continueront à augmenter de manière exponentielle.

Dès lors que la concurrence dans un secteur augmente, on assiste généralement à une hausse des innovations et du niveau de qualité de l’offre. Les écoles, les enseignants, et les entreprises du secteur devront redoubler leurs efforts au cours des prochaines années. Ils devront offrir des produits de formation de meilleure qualité à des apprenants éclairés dont le niveau d’exigence a fortement augmenté, que ce soit en matière de format ou de contenu des cours. C’est ce dernier élément qui déterminera au final qui réussira à se hisser au-dessus de la concurrence.

4 conseils pour du contenu de formation plus efficace

Si vous voulez créer des cours pouvant atteindre, motiver et instruire autant d’apprenants que possible, vous devez mettre l’accent sur la qualité du contenu. Dans cet esprit, voici quelques conseils pratiques que vous pouvez utiliser pour que vos cours se démarquent de la concurrence, et puissent être qualifiés de premium.

1. Identifier le bon public cible

La première clé pour créer du contenu de formation efficace est d’identifier le public cible approprié. En d’autres termes, qui sont les apprenants visés ?

Vous pensiez peut-être commencer par le contenu avant de déterminer qui est votre public, mais cela résulte généralement dans du contenu sans relief, générique et inefficace. En essayant d’aider tout le monde, vous finissez par ne répondre aux attentes de presque personne.

En commençant par votre audience, vous saurez précisément qui vous ciblez, ce dont ils ont besoin et leurs difficultés, leurs attentes, et la façon idéale de les motiver et de les instruire afin qu’ils puissent atteindre leurs objectifs individuels d’apprentissage.

Regardons un exemple : Wiley Efficient Learning. Plus précisément, étudions leur cours Wiley CPA Exam Review Course, qui a déjà aidé plus d’un demi-million de candidats à obtenir leur CPA.

Le cours CPAexcel de Wiley est très populaire car il cible précisément le public approprié : des candidats au CPA qui veulent du contenu flexible à la demande, et le contenu est spécifiquement taillé pour ce public et ses objectifs d’apprentissage (réussir l’examen du CPA).

Vous n’avez peut-être pas un public aussi précisément défini au départ. Vous devrez éventuellement effectuer un travail d’analyse en profondeur avant de pouvoir déterminer avec précision qui est votre audience. Ce n’est pas grave. Faites ce travail en amont et il guidera vos efforts de création de contenu à mesure que vos cours prendront forme.

2. Bien organiser le contenu

Vous pouvez avoir du contenu de qualité qui cible le bon public, mais la manière dont vous organisez ce contenu dans votre cours peut faire la différence. Du contenu bien organisé sera toujours plus efficace que du contenu proposé « en vrac ».

L’organisation la plus courante du contenu consiste à créer des « modules » pour séparer le contenu en grandes sections, puis à développer des « leçons » individuelles au sein de chaque module. Vous pouvez entrer encore plus dans le détail si vous le souhaitez, en créant des hiérarchies supplémentaires en-dessous ou au-dessus de ces modules et leçons. Mais quoi que vous fassiez, assurez-vous que votre mode d’organisation soit clair, structuré et facile à comprendre. (En d’autres termes, les apprenants devraient pouvoir se repérer facilement et précisément dans le plan du cours).

3. Pratiquer la curation de contenu de façon stratégique

Vous n’êtes pas obligé de créer 100% de contenu original pour chaque cours que vous élaborez. De fait, il peut être très intéressant de sélectionner du contenu tiers à travers la curation de contenu afin de s’en servir pour amplifier vos principaux objectifs d’enseignement.

La règle en matière de curation de contenu dans le cadre d’un cours est d’obtenir les permissions nécessaires dès lors que vous utilisez directement du texte, des éléments graphiques, ou d’autres types de contenu tiers. Les règles sont en effet différentes lorsque vous monétisez le contenu de curation. Ce n’est pas comme un article de blog ou un email où un simple lien peut faire l’affaire. Vous devrez généralement obtenir une permission expresse.

4. Faire évoluer votre contenu en permanence

Évitez de laisser stagner le contenu de vos cours pendant trop longtemps. Vous devriez le mettre à jour régulièrement pour y intégrer d’éventuels changements ou transformations.

Même si le contenu est relativement stable, comme cela peut être le cas pour un cours d’histoire, par exemple, il existe des façons de rester à jour. Vous pourriez ajouter une nouvelle section, réorganiser certains modules, ou encore remanier la disposition visuelle. Ce faisant, vous entretenez l’intérêt des apprenants et pouvez (éventuellement) justifier des augmentations de prix.

Améliorer la qualité de votre cours

Il existe des dizaines de facteurs qui peuvent influencer l’efficacité d’une formation en ligne. Mais si vous souhaitez offrir la meilleure qualité aux apprenants et dépasser la concurrence, la qualité de votre contenu devrait être au centre de vos préoccupations. Dans cet article, vous avez appris à identifier votre public cible, à définir des objectifs d’apprentissage intelligemment, à organiser votre contenu, à pratiquer la curation de contenu de façon stratégique, et à pratiquer l’optimisation et l’amélioration continue.

C’est maintenant à vous d’implémenter ces stratégies. Êtes-vous prêt à vous retrousser les manches et à vous lancer ?

About the Author

Mathieu Rouart
Mathieu Rouart
Mathieu est le business development manager Europe de Scoop.it et notre expert référent en content marketing. Diplômé d’une école de management et spécialiste du marketing web, Mathieu a commencé sa carrière chez un opérateur télécom en tant que chargé de webmarketing, puis a travaillé dans une agence de conseil comme Chef de projets senior. Chez Scoop.it, il est l'un des contributeurs principaux du blog, et il assure l’accompagnement des clients dans leur démarche de content marketing automation.