webleads-tracker

Pratiquer la curation de contenu de manière légale et éthique

Pratiquer la curation de contenu de manière légale et éthique

Si vous visitez régulièrement notre blog, vous savez que la curation de contenu en est le thème central, et il y a de bonnes raisons à cela. La curation de contenu élimine une grande partie du travail à fournir pour produire du contenu original, tout en suscitant l’engagement de votre public et en vous permettant d’alimenter vos canaux sociaux et de communication avec des contenus de valeur, pédagogiques et enrichissants.

Mais comme pour toute stratégie de marketing, la frontière entre des pratiques légales et éthiques et d’autres qui ne le sont pas peut être ténue. Et si vous voulez réussir votre stratégie de curation de contenu, vous devez vous assurer de rester du bon côté de cette frontière.

Qu’est-ce que la curation de contenu ?

 

Le volume de contenu créé et publié en ligne est si important que les internautes même réguliers peuvent se sentir débordés. De fait, la grande majorité de tout le contenu ayant été créé à ce jour a été produit durant les trois dernières années. Il est donc pratiquement impossible pour les personnes de parcourir des milliards de textes, de vidéos ou de blogs pour trouver les informations qu’elles recherchent.

Si les sites et marques les plus rentables ont longtemps été créateurs de contenu, les sites leaders aujourd’hui (tels que Buzzfeed et ViralNova) ont plus souvent recours à la curation de contenu. Nous vivons dans une ère éditoriale où la curation de contenu est reine.

La curation de contenu consiste en principe à trouver du contenu existant, déjà publié en ligne pour ensuite l’offrir à votre propre public. Mais comme vous pouvez vous en doutez, il existe un certain nombre de règles et de problématiques potentielles associées à la curation de contenu qui ne vous appartient pas.

 

Ce que n’est pas la curation de contenu

Pour que votre stratégie de contenu soit réussie, vous devez comprendre ce que n’est pas la curation de contenu.

« Tout d’abord, la curation de contenu n’est pas (ou ne devrait pas être) du plagiat, de la copie automatisée ou de la violation de droits d’auteur, » écrit l’entrepreneur Tim Parker. « Si vous copiez le travail d’autrui et que vous le publiez sur votre site web en le présentant comme étant le vôtre, c’est illégal, selon toutes les lois en vigueur. C’est vrai qu’il s’agisse d’un article de blog, d’une image, d’une vidéo, ou de tout autre type de création réalisée par un tiers. »

Ce n’est donc pas parce que vous trouvez un contenu en ligne que vous avez légalement le droit de vous en servir. Comme tout autre type d’œuvre, le contenu numérique est protégé par des lois relatives aux droits d’auteur.

Très rares sont les situations vous permettant de copier et coller un contenu créé par un tiers vers vos propres canaux numériques sans le consentement de son créateur. Vous devez à l’inverse vous conformer aux règles et pratiquer la curation de manière légale et éthique.

 

Conseils pour pratiquer la curation de contenu de manière légale et éthique

Maintenant que nous avons défini ce que n’est pas la curation de contenu, abordons quelques conseils qui vous permettront de pratiquer la curation de contenu de manière légale et sûre pour obtenir les meilleurs résultats possibles :

1. Assurez-vous d’être protégé

Lorsque la curation de contenu est abordée comme il se doit, vous n’avez presque rien à craindre. Toutefois, il est toujours bon de rappeler aux entrepreneurs et aux professionnels du marketing l’importance de mettre en place des filets de sécurité adaptés pour éviter malentendus et erreurs pouvant poser problème.

Si vous n’en disposez pas déjà, une assurance de responsabilité civile générale couvrant les dommages personnels et publicitaires est recommandée. (Cette assurance vous protégera d’éventuelles poursuites initiées par une personne vous accusant de violation du droit d’auteur.)

2. Pratiquez la curation de manière sélective

Ne récupérez pas aveuglément tout ce que vous trouvez. Et lorsque vous pratiquez la curation, assurez-vous de sélectionner du contenu issu de nombreuses sources différentes. Si vous ne choisissez de sélectionner que le contenu d’un blog en particulier, ce n’est plus de la curation de contenu. Vous utilisez simplement le contenu du blog en le présentant à votre public.

Une curation de contenu réussie doit s’appuyer sur un large éventail de sources parmi lesquelles vous sélectionnerez ce qui vous intéresse. De cette manière, vous diminuez également le risque que l’on vous accuse de « voler » du contenu. Vous serez à l’inverse vu comme une voix faisant autorité dans votre communauté.

3. Citez toujours la source originelle

Vous devez toujours, sans exception, citer la source originelle et offrir un backlink si possible. Ne pas le faire est au mieux impoli, au pire illégal.

En citant la source originelle, vous montrez au créateur du contenu que vous reconnaissez son statut de propriétaire du contenu. Vous leur donnez également davantage de publicité et de backlink. De fait, si vous partagez un backlink, la plupart des blogueurs et des entrepreneurs ne verront aucun inconvénient à faire partie de votre curation de contenu.

4. Fournissez des éléments de contexte et votre propre analyse

Si vous pouvez parfois simplement publier un contenu de curation de manière isolée, il est généralement préférable d’inclure des éléments de contexte et d’analyse de votre propre création. Cela rend votre publication unique et justifie votre travail de curation. (Si vous ne faites que partager le contenu publié par son créateur, vous pourriez tout aussi bien fournir simplement un lien à vos lecteurs en les invitant à le suivre pour en savoir plus.)

5. Recherchez du contenu partageable

La curation de contenu consiste également à repérer les meilleurs contenus. En parcourant une grande quantité de contenu et en repérant ce qui a réellement de la valeur, vous rendez un véritable service à votre public. Mais avec toutes les inconnues sur les éléments que vous pouvez partager, leur nombre, et la façon de citer la source originelle, vous trouverez plus facile de rechercher du contenu qui est déjà prêt à être partagé.

Comment savoir si un contenu n’attend que vous pour le partager ? Essayez de repérer les boutons, liens et widgets de partage situés sous les vidéos et articles de blog. (Des sites comme YouTube et Vimeo vous permettent de sélectionner et partager leur contenu sans difficultés. C’est également le cas pour de nombreuses plateformes de blogs.)

6. Retirez la publication si l’on vous le demande

Si une personne vous contacte et vous demande de retirer un contenu ou vous demande pourquoi vous utilisez un contenu qui lui appartient, la meilleure chose à faire est de le retirer immédiatement. Contester, argumenter, ignorer, tout cela est inutile. Vous n’avez aucun intérêt à vous lancer dans une bataille sur les droits d’auteur. Même si vous n’avez rien à vous reprocher, cela risquerait d’être long et coûteux.

Commencez dès aujourd’hui

Ne laissez pas les aspects techniques de la curation de contenu vous empêcher d’agir. Vous n’avez pas besoin de tout planifier dans les moindres détails. Une grande part de ce qui constitue une stratégie de curation de contenu efficace s’apprend avec l’expérience. En commençant aujourd’hui, vous découvrirez ce qui fonctionne, vous comprendrez quels sont les pièges à éviter, et vous vous améliorerez en permanence.

 

About the Author

Mathieu Rouart
Mathieu Rouart
Mathieu est le business development manager Europe de Scoop.it et notre expert référent en content marketing. Diplômé d’une école de management et spécialiste du marketing web, Mathieu a commencé sa carrière chez un opérateur télécom en tant que chargé de webmarketing, puis a travaillé dans une agence de conseil comme Chef de projets senior. Chez Scoop.it, il est l'un des contributeurs principaux du blog, et il assure l’accompagnement des clients dans leur démarche de content marketing automation.