webleads-tracker

Qu’est-ce que la part de voix et comment l’augmenter

 Qu’est-ce que la part de voix et comment l’augmenter

Il existe beaucoup de métriques marketing.

 LTV … CPC … ROI.

Même LOL (qui mesure la façon dont vous répondez à votre calendrier de publication).

Mais la part de voix signifie plus pour nous que tout autre indicateur. Surtout cette année.

En effet, notre DG et co-fondateur, Guillaume Decugis, a défini la part de voix comme étant l’indicateur principal que Scoop.it va mesurer en 2018.

La part de voix – « le nombre de fois que notre marque est mentionnée dans le contenu web par rapport aux marques de nos concurrents » – est la cible principale de Scoop.it.

Même notre deuxième indicateur prioritaire, « la performance du contenu par rapport aux concurrents », ou le nombre d’actions générées par notre contenu par rapport à nos concurrents, pourrait être considéré comme une autre façon de mesurer la part de voix (Share of voice, SOV, en anglais).

Ce sont nos choix. Comme bon nombre d’entre vous le savent, les métriques sur lesquelles vous choisissez de vous concentrer devraient dépendre de vos objectifs business.

Ce n’est pas intéressant pour tout le monde de se concentrer sur la part de voix comme nous le faisons. Mais c’est une mesure extrêmement importante, et nous avons donc voulu exposer ce que c’est et comment vous pourriez mesurer la part de voix vous-même. Et comment – bien sûr – vous pouvez améliorer la part de voix de votre propre contenu.

Mais d’abord, expliquons plus clairement la part de voix.

Qu’est-ce que la part de voix (PDV) ?

La PDV est un concept ancien. Les publicitaires d’avant l’utilisaient car ils essayaient d’être la seule marque à laquelle les gens pensaient quand ils pensaient au dentifrice, au savon à lessive ou aux voitures.

Mais c’était quand nous avions beaucoup moins de canaux de publicité ou de messagerie. Quand il y avait l’impression, le publipostage, la télévision…. Et pas grand chose d’autre.

Maintenant, nous avons des dizaines de canaux marketing différents. Et vous pouvez mesurer la part de voix pour chacun d’eux.

Même les annonces du Super Bowl peuvent être mesurées par leur part de voix numérique.

Qu'est-ce que la part de voix (PDV) ?

Alors que Scoop.it a spécifiquement ciblé la part de voix pour le contenu web (parce que c’est le mieux pour nous), vous pouvez mesurer un autre type de partage de voix en fonction de vos objectifs commerciaux.

Peut-être que vous voulez mesurer la part de voix dans la presse écrite. Ou la part de voix sur un média social particulier (comme Facebook). Quel que soit votre objectif, vous pouvez probablement suivre cela. Mais à moins que vous ne vouliez passer tout votre temps à compter des mentions, vous aurez besoin d’un outil pour le mesurer.

Ou peut-être que vous voulez mesurer la part de voix à travers tous les médias que vous pouvez éventuellement suivre – de la télévision aux médias sociaux.

Et la part de voix, c’est précisément d’attirer l’attention des gens. Dans le panthéon des métriques marketing, c’est un KPI (Key Performance Indicator) qui relie les phases de sensibilisation et d’engagement du parcours de l’acheteur.

Pourquoi ces deux domaines ? Parce que la part de voix est en partie une mesure de sensibilisation dans le sens où plus votre marque est mentionnée ou vue, plus grande est votre part de voix. Mais si nous considérions le PDV comme une simple prise de conscience, vous pourriez dire la même chose à propos de la publicité – votre nom «sortira» plus souvent.

C’est pourquoi les marketeurs mesurent très précisément la part de voix (comme la fréquence à laquelle ils apparaissent dans le contenu Web); parce que ce qu’ils cherchent habituellement est l’engagement. La part de voix, car elle mesure l’engagement de votre public vis-à-vis de votre marque ou de votre contenu, est très importante.

Si vous avez prêté attention à certaines des grandes tendances dans les médias sociaux ou le marketing de contenu, vous savez que l’engagement est tout sauf le Saint-Graal en ce moment.

Pourquoi la part de voix est si importante aujourd’hui

Deux mots peuvent l’expliquer : Content shock.

Vous le savez,  il y a une quantité monstrueuse de contenu publiée chaque jour. Même chaque heure. Plus de contenu que n’importe qui ne pourrait jamais consommer, même si vous êtes dans une sous-niche.

Et ainsi, avec tout ce contenu produit, d’une certaine manière, peu importe le contenu que vous produisez. Tout ce qui compte est de savoir si ce contenu atteint votre public. Et si votre public y répond.

Si vous voulez garder une longueur d’avance sur vos concurrents, ce qui est important, c’est la manière dont votre audience réagit à votre contenu par rapport à la façon dont il réagit au contenu de vos concurrents.

Voici un exemple : à l’époque où seulement 10.000 articles de blog étaient publiés chaque jour, avoir une part significative de voix n’était pas si difficile. Maintenant qu’il y a plus de 2 millions de posts publiés chaque jour … la part de voix devient de plus en plus difficile à maintenir.

9 façons d’augmenter votre part de voix

Bien sûr, si vous voulez que votre entreprise se développe, vous ne voulez pas seulement maintenir votre part de voix. Vous voulez la faire grandir. Et même si cela peut être plus difficile que par le passé, il existe encore de nombreuses façons d’y parvenir :

1. Passer à d’autres formats de contenu.

Oui, il y a 2 millions d’articles de blog publiés chaque jour. Et bien qu’il y ait une quantité folle de vidéos qui sortent, il y a moins de vidéos que de posts. Et comme les internautes préfèrent souvent les vidéos aux artciles de blog, vous pouvez contrôler une part légèrement plus importante de voix si vous publiez juste plus de vidéos. C’est la même chose pour tout autre « nouveau » format de contenu.

2. Passer à d’autres canaux marketing.

J’ai entendu dire qu’il y avait une époque où les gens ne recevaient pas 300 e-mails tous les jours. Je le crois à peine, mais bon. Et à l’époque – à l’époque des dinosaures, quand les boîtes de réception n’existaient pas – si vous avez envoyé un e-mail, vous avez eu une plus grande part de voix. Maintenant, si vous avez envoyé, disons … un message Messenger Facebook, vous pourriez à nouveau profiter d’une plus grande part de voix dans ce canal marketing.

3. Raconter de meilleures histoires.

Vous avez entendu tous les débats sur la façon dont les histoires rendent le contenu vivant ? Eh bien, c’est vrai.

C’est juste un autre principe de base du marketing de contenu qui revient encore, bien sûr. Le marketing de contenu a fonctionné parce que ce n’était pas de la publicité – parce qu’il a vraiment récompensé les gens d’avoir donné leur attention. Le storytelling a tendance à le faire.

4. Faire des partenariats avec des influenceurs.

Vous voulez que plus de gens parlent de votre marque et de votre contenu ? Tendez la main aux personnes qui font parler les gens : les influenceurs. Un partenariat avec les bons influenceurs (pas nécessairement les plus grands influenceurs) peut rendre votre contenu et votre marque plus fiables. En fait, la PDV est souvent l’un des indicateurs clés pour un programme de marketing d’influence.

5. Se renseigner sur le contenu qui est performant – et qui ne l’est pas.

Tout contenu ne fonctionne pas. Certaines parties de contenu tombent à plat. Mais de temps en temps, on obtient une quantité d’exposition à couper le souffle. Ainsi, si vous souhaitez que votre contenu atteigne une plus grande audience et élargisse votre part de voix, il est donc judicieux d’utiliser des outils d’analyse du marketing de contenu pour savoir quel contenu marche ou non.

6. Investir dans la promotion du contenu.

À bien des égards, la part de voix est la mesure ultime pour la promotion du contenu. Le but du contenu est d’être lu ou “consommé” (voir, interagir avec). Et tout le but de la promotion du contenu est de diffuser le contenu afin qu’il atteigne votre public idéal.

La part de voix mesure la proportion de cette audience qui voit et parle de votre contenu, et la manière dont votre programme de marketing de contenu se place par rapport à la concurrence.

7. Communiquer activement avec votre public sur les médias sociaux.

Utilisez-vous les médias sociaux pour le service client ? Si vous ne le faites pas, vous devriez.

Est-ce que vous remerciez les gens de partager votre contenu ? Applaudissez tout contenu généré par l’utilisateur ? Commentez les messages de votre public ? Plus généralement, êtes-vous humain et amical et … social ?

Nous l’espérons. Parce que les médias sociaux ne sont pas faits pour simplement diffuser votre contenu. Le fait d’interagir avec votre public est également un excellent moyen d’augmenter votre part de voix.

8. Annoncer.

Facebook est l’exemple le plus clair et le plus douloureux du besoin de publicité en ce moment. La portée organique est fondamentalement nulle. Si vous voulez une part significative de voix, vous devez soit créer du contenu radicalement partageable, soit payer pour obtenir plus de visibilité. (Et franchement, probablement les deux en même temps).

9. Juste publier comme une machine.

Ou poster sur les médias sociaux comme une machine. Certaines entreprises et individus très performants le font. Grâce au marketing automation, c’est possible.

Bien sûr, si vous faites cela à l’extrême, vous finissez par juste augmenter le volume d’un Internet déjà encombré.

Ce n’est pas le pire péché du monde, mais vous, hum … vous n’aidez pas. Vous n’aidez pas vos pairs.. Vous n’aidez pas votre public. Et vous ne vous aidez pas vous-même.

Voici pourquoi :

Chaque fois que nous publions – chaque fois que nous envoyons un message à notre public – ils ont une réponse. La réponse peut être bonne, mauvaise ou indifférente. Si nous leur envoyons 10 contenus et que neuf de ces contenus tombent à plat, nous les avons entraînés à nous ignorer. Ils s’attendent à ce que notre contenu déçoive.

Les spécialistes de l’email marketing ont connu ce phénomène pendant des années. Ils savent que les premiers emails qu’ils envoient dans une séquence sont super importants. Et ils savent que le simple fait de faire exploser le nombre d’emails envoyés n’est pas la façon de faire plus de ventes ou même de garder leur public.

Alors, quelle est la solution à cela ? Envoyer un meilleur contenu. Et par « meilleur », nous entendons le contenu que votre public aimera (parce qu’il répond à ses besoins), et que vous aimerez (parce qu’il répond aux besoins de votre entreprise).

A vous

Votre entreprise mesure-t-elle la part de voix ? Donnez-nous votre avis sur la façon dont cela s’intègre dans votre marketing – laissez un commentaire ci-dessous.

http://info.hawkeye.ai/get-a-demo-of-hawkeye-by-scoopit