webleads-tracker

5 erreurs de content marketing qui font amateur

Les débuts ne sont jamais faciles, il y a tellement d’embûches dans le marketing de contenu. Mais si vous suivez les conseils ci-dessous, vous aurez un départ plus facile que moi !

1- Partir de zéro dans un espace bondé

Warren Buffet propose des conseils d’investissement étonnants, et ceux-ci ne s’appliquent pas seulement aux traders. Il investit uniquement dans des marques qui ont un fossé autour d’elles – quelque chose de vraiment spécial et d’unique qui empêche la concurrence de copier ce qu’ils ont fait pour obtenir une position dominante sur le marché.

Internet, c’est le Far West pour les entrepreneurs ambitieux. Tout le monde copie tout le monde aussi longtemps qu’il le peut. Et il n’y a pas beaucoup de barrières à l’entrée.

Donc, si vous allez entrer dans le jeu du content marketing dans un marché bondé, vous avez besoin d’être bien équipé. Pour moi, cela commence par la réutilisation d’un site sous-utilisé appartenant à quelqu’un d’autre. Il existe de nombreux marchés de sites d’occasion disponibles.

Ce que vous recherchez dans un site d’occasion :

–          Une autorité de domaine et de page forte.

–          Une haute pertinence pour le public que vous souhaitez atteindre.

–          Une bonne qualité grammaticale. Google devient beaucoup plus intelligent.

En achetant et en réutilisant le site de quelqu’un d’autre, vous évitez de créer une plate-forme non fonctionnelle. Cela vous permet de ne pas faire ces nombreuses petites erreurs qui rendent un site amateur.

2- Utiliser le mauvais ton

Lorsque vous lisez votre contenu à haute voix, semble-t-il autoritaire ? N’êtes-vous pas trop centré sur un produit ou un service ? Tout le monde peut sentir le désespoir chez un vendeur, et c’est un énorme blocage. Le contenu n’est pas différent.

Votre objectif devrait être de créer un contenu qui soit immédiatement utile au lecteur. Facilitez leur vie à votre niveau. En leur donnant un retour instantané, ils continueront à investir de leur temps à lire votre contenu.

Introduisez doucement un produit ou un service que vous voulez qu’ils essaient. Vous pouvez le mentionner comme une recommandation, ou les encourager à le choisir par le biais d’une pop-up qui ne s’affiche qu’après avoir lu la majorité de l’article.

Vous voulez que votre lecteur acquière une idée de votre expérience et de votre intelligence avant d’essayer de lui vendre votre produit.

Si vous animez un blog uniquement pour avoir du trafic qualifié, invitez vos visiteurs à s’inscrire à vos newsletters, sans les matraquer d’informations sur vos produits. Vous obtiendrez un lien direct avec cette personne qui pourra être stratégiquement exploitée à l’avenir.

3- Oublier de remplacer les attributs de texte / template par défaut

Chaque plate-forme que vous utilisez pour le marketing de contenu comprend le contenu de remplissage par défaut. WordPress et Joomla sont parmi les plateformes gratuites les plus populaires. Pour vous aider à visualiser leur modèle et à faire circuler votre créativité, leurs modèles sont remplis de messages comme « Bonjour, je suis un message !  » Ou « Bienvenue dans WordPress ! « 

Vous devez parcourir attentivement votre site pour rechercher les posts par défaut, les images et le contenu des pages par défaut.

4- Oublier de publier à intervalles réguliers

Google recherche des sites qui publient régulièrement du contenu frais et attrayant. Vos lecteurs s’attendent à ce que les informations qu’ils lisent ne soient pas datées de plus de quelques mois. Et les blogs qui cessent soudainement de publier perdent toute crédibilité auprès des lecteurs et des moteurs de recherche.

J’utilise personnellement un calendrier de contenu pour chacun de mes projets. En créant une liste datée (habituellement en Excel) des sujets que je peux couvrir, et en les classant par ordre de possibilité d’établir un lien avec un contenu antérieur, je peux complètement me désengager et me sentir plus maître de mes écrits quotidiens, hebdomadaires et mensuels.

Les jours plus calmes, je vais écrire trois ou quatre messages. Mais je ne les publie pas tout de suite ! Je les publie en fonction du planning que j’ai élaboré. De cette façon, mon blog semble relativement stable et toujours frais, même lorsque je suis concentrée sur d’autres priorités.

5- Oublier le SEO

Il est tentant de se précipiter, de remplacer tout le contenu de remplissage et de publier. Vous devez utiliser des plugins, comme SEMRush, pour placer correctement les titres et les descriptions qui ont l’air bien sur une page de résultats de recherche.

Il est également important de compléter la recherche de mots clés de base et de trouver des moyens d’inclure les termes choisis dans votre contenu de manière cohérente. Il y a beaucoup de stratégies SEO à choisir, et je développerai dans un autre article les tenants et aboutissants du SEO, mais il vaut la peine de mentionner ici, parce que, tant de blogueurs amateurs et de marketing de contenu oublient d’aborder le SEO !

 

En conclusion, essayez de partir de là où quelqu’un d’autre s’en va. Partir de zéro implique beaucoup d’embûches qui surprennent les amateurs. Et les sites utilisés ne sont pas si chers. Assurez-vous de garder votre contenu informatif, pas de spam. Débarrassez-vous de tout ce contenu par défaut. Publiez régulièrement avec l’aide d’un calendrier de contenu. Et investissez un peu de votre temps dans le référencement. Vous me remercierez plus tard !

 

 

Téléchargez notre ebook - ROI or RIP, le guide du lean content marketing pour les PME