webleads-tracker

5 façons d’améliorer votre content marketing avec le « Research Content »

 

Vous pouvez faire du marketing de contenu sans logiciel. Mais comme le dit notre CEO, Guillaume Decugis, c’est comme « venir avec un couteau dans un combat avec des revolvers ».

Et non, les feuilles de calcul ne sont pas des logiciels. Par rapport à ce que vos concurrents utilisent, les feuilles de calcul ne font pas vraiment le poids.

De plus, ne me dites pas que vous devez utiliser une feuille de calcul car vous avez un budget serré.  Si votre temps vaut plus de 3 € l’heure, il existe un logiciel de content marketing disponible qui vous rapportera plus que ce coût.

Ce n’est pas comme si les marketeurs étaient résistants à l’utilisation d’outils. Nous aimons les outils. Il suffit de regarder le succès de Product Hunt, ou à peu près tout article marketing qui comporte le mot «outils».

Le problème est que les outils sont un peu comme des livres. Acheter l’outil ne signifie pas que vous avez acheté le temps de l’utiliser. Et encore moins le temps pour apprendre à l’utiliser.

La plupart des marketeurs ont au moins trois outils qu’ils aimeraient vraiment utiliser, ou ont l’intention d’utiliser, mais ils n’ont pas le temps de s’y pencher vraiment. Parce qu’ils ont sur d’autres préoccupations, et qu’ils ont d’autres projets qui vont suivre.

C’est dommage, car nous savons que vous avez besoin de cet outil.

Nous souhaitons donc intervenir et vous aider. Plus précisément, nous voulons vous montrer comment utiliser une fonctionnalité de notre propre logiciel Scoop.it Content Director. Il existe un module de recherche appelé «Research Content» que vous pourriez et devriez utiliser.

Voici comment :  

1. Curer

C’est l’application la plus évidente pour le Research Content. Principalement parce qu’il existe un partage social et des boutons de partage Scoop.it intégrés dans l’interface. Vous pouvez partager le contenu que vous trouvez immédiatement ou le programmer pour être partagé ultérieurement.

Cela peut vous permettre d’avoir de la matière pour vos réseaux sociaux assez facilement. Surtout si vous avez quelques mots-clés ou sujets dont vous savez déjà qu’ils intéressent votre public.

Tapez simplement quelques mots clés et cliquez sur Rechercher.

Il y a du contenu, prêt à partager. Avec des boutons à côté pour l’ajouter à vos flux de médias sociaux.

Mais ne choisissez pas un vieil article qui se présente. Vous pouvez trier ces résultats par leur « fraîcheur » (le fait qu’ils soient récents) et par leur popularité (nombre de partages effectués).

Vous pouvez également filtrer les résultats par période, ou par format de contenu. Le format de contenu est très intéressant : il est bon de varier les formats de contenu que vous partagez pour que votre public reste intéressé.

Vous pouvez également trier par langue, ce qui peut être précieux pour de nombreuses équipes de contenu global. De cette façon, si vous avez, par exemple, des flux de médias sociaux pour l’Allemagne, la France et les États-Unis, vous pouvez facilement trouver et récupérer du contenu pour partager dans la bonne langue et l’envoyer aux comptes de médias sociaux appropriés.

Bien sûr, une bonne curation comprend l’ajout de vos propres idées et opinions. Le Research content facilite aussi cela. Vous avez plus d’options que d’uniquement savoir quoi partager et quand. La fenêtre contextuelle vous permet de formater votre publication et d’ajouter des commentaires dans un seul endroit :

Une fois que vous avez ajouté le nouveau contenu à vos flux de médias sociaux ou à votre compte Scoop.it, vous pouvez également utiliser cette publication plus tard dans votre newsletter.

Si le post fonctionne bien, vous pouvez programmer le repartage. Et s’il fonctionne très bien, vous voudrez peut-être l’utiliser comme une suggestion de contenu et créer votre propre article de blog sur le sujet. Ou vous pouvez créer une post curé sur votre blog avec un tas d’autres ressources sur le même sujet. C’est à vous de décider.

2. Surveiller les concurrents

Vous pouvez suivre les mentions de vos concurrents en ajoutant l’URL de leur site Web, comme ceci :

Et tout comme les recherches par mots-clés, vous pouvez trier par popularité, de sorte que vous verrez le contenu qui a le plus prisé en premier.

Aussi, essayez de rechercher avec le nom de leur entreprise en tant que recherche par mot-clé de correspondance exacte. Ou recherchez par leurs noms de produits, ou même les noms de certains des principaux producteurs de contenu de l’entreprise, les promoteurs de la marque / influenceurs ou les noms de leurs équipes exécutives.

3. Trouver des influenceurs et des partenariats potentiels

Suivre les mentions des sites Web de vos concurrents est un excellent moyen de suivre ce que les gens disent sur eux, mais c’est aussi un bon moyen de trouver des partenaires potentiels. Si quelqu’un était assez intéressé par l’un de vos concurrents pour le mentionner (beaucoup moins pour l’interviewer ou l’inclure dans un post), il pourrait également vous intéresser.

Pour donner suite à cela, passez un peu de temps à regarder leur contenu. Lisez au moins cinq articles de blog ; essayez d’écouter un ou deux de leurs webinaires ou regarder une vidéo. Assurez-vous qu’ils correspondent parfaitement à votre entreprise.

Si c’est le cas, vous devez rentrer en contact avec un ou des influenceurs. Suivez-les sur les réseaux sociaux. Inscrivez-vous à leurs newsletters. Commencez à lire et à commenter leurs publications sur le blog de temps en temps.

Pendant que vous faites cela, pensez à la façon dont vous aimeriez vous associer à eux. Quel projet ou action pourrait convenir à vous deux ? Ne pensez plus à vous-même – si vous voulez qu’ils soient intéressés par vous, vous devrez leur offrir quelque chose d’intéressant.

Après environ deux semaines, envoyez-leur un email et faites une première offre / demande. Démontrez dans cet email que vous connaissez vraiment bien leur contenu (parce que maintenant, vous devriez), et offrez quelque chose qui les intéresserait.

Si vous n’avez pas de retour, relancez environ une semaine plus tard. Si vous ne recevez pas de réponse une nouvelle fois, essayez de suivre leur travail et de vous engager avec eux. Faites une autre tentative environ un mois ou deux plus tard.

4. Pour générer des idées de contenu

C’est l’une des meilleures fonctionnalités de cet outil. Vous savez pourquoi ? Parce que le développement d’idées de contenu est un combat pour beaucoup de marketeurs, en particulier les nouveaux content marketeurs.

Heureusement, développer des idées de content marketing est une compétence. Et les compétences peuvent être apprises. Des compétences particulièrement simples comme celle-ci.

Disons que vous avez besoin de quelques idées de blog pour le mois prochain. Parce que vous avez une stratégie de content marketing et que vous avez fait une bonne recherche de mots clés et de topics, vous connaissez certainement quelques sujets sur lesquels vous souhaitez publier des posts.

Entrez donc les mots-clés et les sujets dans l’outil de recherche et …

Vous avez une nouvelle liste d’idées de contenu !

Vous pouvez prendre n’importe lequel de ces titres ou articles et les modifier un peu pour proposer votre propre contenu. Voici quelques idées à partir de cette capture d’écran :

*Trouver une histoire authentique

Le contenu le plus populaire ici concerne une entreprise qui donne aux jeunes hommes un emploi, et peut-être même un but. Trouver des histoires comme celle-ci est un défi, mais peut-être connaissez-vous une organisation ou un individu qui est connecté à votre entreprise qui fait quelque chose d’extraordinaire. Même s’ils font quelque chose d’exceptionnel dans leur coin, des histoires comme celles-ci résonnent puissamment auprès les gens. Et la meilleure façon de trouver des histoires comme celle-ci ? C’est de parler à vos clients. Pour savoir ce que font les organisations à but non lucratif et les microentreprises dans votre communauté.

*La liste des conseils

Il existe des centaines de milliers de « listes de conseils » en ligne. Vous savez pourquoi ? Elles sont très partagées. Elles sont faciles à lire. Et elles sont faciles à écrire. L’astuce consiste à comprendre les problèmes ou les buts que votre public veut atteindre. Ensuite, donnez-leur plusieurs façons de faire face à ce souci, ou d’atteindre ce qu’ils veulent.

*La liste des erreurs

Ces messages sont presque toujours bons. Vous pouvez ajouter un message « erreurs » à la rotation de votre contenu au moins tous les trimestres. Vous noterez qu’il y a deux post « erreurs » dans cette capture d’écran ? Ils sont aussi populaires.

*La checklist

Il s’agit d’une mise à jour du format d’article classique «Comment faire ». C’est une autre approche du contenu qui fonctionne toujours bien. La checklist est une bonne façon de rendre le contenu plus accessible. Vous pourriez même créer un fichier PDF d’une liste de contrôle imprimable et l’offrir en téléchargement.

Vous voyez l’idée…ou les idées ? Une fois que vous avez le bon état d’esprit, un outil comme celui-ci peut vous aider à créer littéralement des milliers d’idées de contenu.

Astuce bonus : lorsque vous sentez que vous avez épuisé les idées pour votre créneau, consultez d’autres secteurs. Ont-ils des approches de contenu que vous pourriez adapter pour votre propre contenu ?

5. Pour automatiser certains de vos travaux de marketing de contenu

Comme vous l’avez probablement deviné, nous sommes bons dans l’automatisation et en gain de temps. Nous devions donc ajouter le bouton « Enregistrer cette recherche ».

Il est juste en haut de la page, et il sera mis en surbrillance après avoir effectué une nouvelle recherche, comme ceci :

Quand vous aurez sauvegardé la recherche, un bouton dans la colonne de navigation apparaitra, comme ceci :

Ce ne sont que quelques façons d’utiliser la fonction Research Content dans Scoop.it Content Director. L’utilisez-vous de toute autre manière ? Avez-vous des idées sur la façon dont nous pourrions l’améliorer ? Laissez un commentaire et dites-nous ce que vous pensez.

Demo SCD